CLUB OMNISPORTS DE COULOUNIEIX - CHAMIERS : site officiel du club de foot de COULOUNIEIX CHAMIERS - footeo

SANTE

Strapping préventif de la cheville

 

 

En partenariat avec



Cette technique de protection de la cheville est généralement employée par beaucoup de joueurs de football de niveau élite, car la direction de la bande appliquée peut aider à empêcher des dommages en cas de torsion.
Étape 1
Commencez par le dessous du pied.



Étape 2
Appliquez la bande diagonalement vers le haut du pied...



Étape 3
et autour de l'os du talon derrière le pied..



Étape 4
Puis revenez sans à-coup au-dessus du mi-pied...



Étape 5
De nouveau sous le pied et puis remonter diagonalement, plus haut cette fois...



Étape 6
Retournement autour du talon plus haut...



Étape 7
placer alors diagonalement autour du pied encore...



Étape 8
Lissez le bandage sous la chair du talon et tirez vers le haut, en portant vraiment l'appui aux ligaments latéraux de cheville.



Étape 9
Repasser autour du talon encore...



Étape 10
et finir juste au-dessus de la cheville...



Rappel : Cet article a pour objet de donner une base à ces mouvements. Il est néanmoins recommandé d'effectuer ces soins sous la supervision d'un professionnel de santé

 

Les crampes : banal...mais ça fait mal !

Tu as déjà très certainement fait l'expérience d'une crampe musculaire. Donc tu sais ce dont il s'agit : c'est banal, mais ça fait mal. Explications...

Les crampes sont le résultat de la contraction involontaire, plus ou moins prolongée mais douloureuse, d'un muscle ou d'un groupe de muscles. Le langage populaire, souvent très imaginé, parle de muscles qui "se nouent". Les crampes affectent le plus souvent les jambes (cuisses ou mollets), les pieds, plus rarement les mains. Mises à part les crampes nocturnes qui frappent les personnes âgées (essentiellement aux membres inférieurs, et qui sont dues à des troubles de la circulation sanguine), et les crampes de la femme enceinte (surtout au cours du 2ème trimestre de la grossesse, le plus souvent localisées au niveau des mollets et de la plante des pieds), toutes les autres formes de crampes peuvent te concerner, garçon ou fille :
- les crampes dues à un trouble de la statique, par exemple conséquence d'une chaussure mal adaptée (ou, pour la fille, du port de talons trop hauts) ;
- les crampes de fatigue, dans les bras ou les jambes, conséquence du maintien prolongée d'une position anormale ;
- les crampes d'effort que sont aussi bien les crampes des "sportifs du dimanche" que celles des "sportifs pro", survenant à la suite d'efforts intenses, violents ou sans échauffements préalables suffisants ;
- les crampes des terrains spasmophiles, ayant tendance à faire des crises de tétanie.

Pourquoi a-t-on une crampe ?
Lorsque le muscle se contracte puis se relâche, des échanges d'ions sodium et potassium se produisent à l'intérieur du muscle. En cas d'effort musculaire inhabituel, trop long ou trop intense, en cas de déshydratation ou en cas de déficit en ions sodium, potassium, mais aussi calcium et magnésium (également impliqués dans le mécanisme de contraction - décontraction de la fibre musculaire), le fonctionnement normal de ces échanges peut être perturbé ... Et la crampe survient.

Pour éviter la survenue des crampes, de ce qui précède tu déduis que :
- un bon apport nutritionnel en calcium, magnésium, sodium et potassium doit être respecté (... ce qui est loin d'être le cas lors des régimes amaigrissants mal conduits ou mal équilibrés) ;
- une bonne hydratation est nécessaire (d'où la nécessité de boire abondamment avant, pendant et après un exercice physique, et ce d'autant plus qu'il est intense et prolongé) ;
- une préparation physique suffisante et un entraînement progressif et adapté sont indispensables avant toute reprise d'un sport ;
- l'échauffement musculaire est une nécessité et un préalable obligé avant tout effort prolongé ou intense (et notamment au début d'une journée de ski, comme cela va être, je l'espère, bientôt le cas pour toi).

 

 

Tendinites



Le tendon est la partie fibreuse qui relie le muscle à l'os. Il est souvent contenu dans une gaine au sein de laquelle il glisse. Ce glissement est favorisé par un liquide lubrifiant sécrété par la gaine et appelé synovie. La tendinite correspond à l'inflammation du tendon et de sa gaine.

Physiopathologie.


La tendinite peut être le résultat d'une sollicitation trop importante, inhabituelle, du tendon.
Elle peut être aussi la résultante d'une irrégularité du tendon, due par exemple d'élongations ou de ruptures tendineuses partielles. Dans les deux cas, le tendon frotte anormalement sur sa gaine et induit des phénomènes d'irritation et de morts cellulaires. La mauvaise vascularisation naturelle des tendons, aggravée par une sollicitation excessive ou par la déshydratation, est aussi retenue comme cause de tendinite. Des substances "pyrogènes" libérées par les cellules mortes et par des cellules " de nettoyage" vont enflammer la gaine qui s'épaissit. Le frottement va donc s'amplifier, entretenant ainsi le phénomène de tendinite.


Les traitements.


Les traitements sont multiples. Le médecin les applique successivement. Le traitement de base est la mise au repos du membre et l'application de glace. Les anti-inflammatoires par la bouche sont souvent peu efficaces.
La physiothérapie (électrothérapie en particulier) peut abréger la maladie.
En pratique, on est souvent amené à faire des infiltrations de corticoïdes.

L'échec de toutes ces thérapeutiques oblige à immobiliser le membre et donc à plâtre l'articulation touchée. L'immobilisation peut durer 3 semaines à 1 mois.

En cas de récidives multiples, la chirurgie peut être proposée. Elle offre plusieurs solutions:

- allongement du muscle
-désinsertion et mise au repos du muscle et du tendon
-dénervation pour éliminer la douleur
-nettoyage-ablation des parties dégénérées
-peignage du tendon : Le chirurgien pratique des incisions au bistouri le long du tendon, comme s'il le peignait. En cicatrisant, le tendon prend de l'épaisseur et devient moins vulnérable



Quelques tendinites classiques.

Les tendinites crépitantes des extenseurs des doigts.
On les nomme ainsi car elles donnent une sensation de crépitation au palpé. Elles touchent en particulier les extenseurs du pouce.

Les tendinites à ressaut.
Elles touchent les fléchisseurs des doigts. On ressent un nodule sur le trajet du tendon. Le doigt semble se bloquer en flexion, puis cède brutalement à la mobilisation passive (par l'autre main) du doigt. Elle peut guérir spontanément ou engendrer un enraidissement du doigt.

L'épicondylite (appelé tennis elbow par les anglophones ou par ceux qui ne connaissent pas bien la langue française)
Il s'agit d'une tendinite du bord externe du coude. La douleur est retrouvée localement mais aussi lors de l'extension des doigts ou du coude sur le bras.

La tendinite de la longue portion du biceps.
Elle engendre une douleur du bord externe de l'épaule, sous le deltoïde. Elle accompagne souvent d'autres lésions de l'épaule (périarthrite scapulo-humérale, syndrome de la coiffe des rotateurs).
La principale complication est la rupture.

Les pubalgies.
Elles correspondent à un surmenage des muscles de la symphyse pubienne (zone du bassin située au dessus et de part et d'autre des organes génitaux)
On peut trouver des douleurs au niveau de l'insertion des abdominaux, au niveau des adducteurs (muscles qui ramènent les cuisses en dedans, l'une contre l'autre).
Cette affection, ou plutôt ces affections touchent surtout les sportifs.

La tendinite du moyen fessier.
La douleur se situe au niveau de la hanche, en dehors. La personne souffre en montant les escaliers ou en sortant de voiture (mouvement de jambe en dehors). Elle souffre également la nuit lorsqu'elle s'endort sur sa hanche.

La tendinite de la patte d'oie.
Elle touche la face interne et postérieure du genou. La zone parait souvent épaissie. Cette affection touche les sportifs, mais aussi les obèses. Le genu valgum (jambes arquées en dedans, à l'inverse des cavaliers) favorise cette tendinite.

La tendinite achilléenne.
Elle touche le tendon d'Achille qui relie le mollet au pied. Cette tendinite peut être liée à des excès sportifs, mais aussi à des chaussures inadaptées (semelles trop dures, irritation par des chaussures trop serrées à l'arrière)
Sa principale complication est la rupture totale du tendon.
On peut aussi soulager cette tendinite avec des semelles adaptées, une talonnette pour surélever le talon et reposer un peu le mollet, par des chaussures adaptées.

LE STRETCHING

 

http://www.stretching-guide.com/StretchingAD/mouvement-etirement.html


http://www.sportmedecine.com/le-surentrainement.htm


http://ascaiathle.123.fr/  (HYGIENE DU SPORTIF)

 

Cliquez sur :La diététique :


Cliquez sur :La diététique et le sport

EXERCICES DE GAINAGE


 

 

 

 

 

 

Francis Pradeau - Médecin des hôpitaux le 20/06/2003

5-0
COCC COURSAC F / EXCIDEUIL environ 9 heures
COCC COURSAC F / EXCIDEUIL : résumé du match environ 9 heures
0-3
COCC A / MAREUIL/BELLE environ 12 heures
COCC A / MAREUIL/BELLE : résumé du match environ 12 heures
3-2
MONBAZILLAC SIGOULES / ENTENTE U17 D 1 jour
MONBAZILLAC SIGOULES / ENTENTE U17 D : résumé du match 1 jour
3-2
MONBAZILLAC SIGOULES / ENTENTE U16 1 jour
MONBAZILLAC SIGOULES / ENTENTE U16 : résumé du match 1 jour
8-1
COCC A U12/U13 / ENTENTE RIBERAC 5 jours
COCC A U12/U13 / ENTENTE RIBERAC : résumé du match 5 jours
2-2
RAZAC / COCC COURSAC F 7 jours
RAZAC / COCC COURSAC F et 6 autres : résumés des matchs 7 jours
0-9
COCC U10 / COCC A 7 jours
2-1
CHATEAU L EVEQUE / COCC C 7 jours
2-2 6-5
ANTONNE LE CHANGE / COCC B 8 jours

TOURISME EN DORDOGNE

FACEBOOK COCC